Walid Hachem revisite le concept du snack libanais
Lina Raphaël, Décembre 2012

Walid Hachem, propriétaire des enseignes Moka & More et distributeur du café Kimbo, se lance dans la restauration rapide avec al-Batal, un snack libanais « modernisant et innovant aussi bien dans les recettes, les sauces et le choix des ingrédients que dans la présentation et le packaging ». L’idée est de développer un snack facile à dupliquer en franchise. Avec Maurice Sursock (copropriétaire du bar à vins Merlot), son partenaire dans al-Batal, il insiste dès le départ sur la création d’une identité solide pour la marque, notamment sa charte graphique et son architecture. La première enseigne de la marque ouvre en décembre rue Hamra et accueillera sa clientèle tous les jours de 10h à minuit. Le ticket moyen avoisine les 8 dollars. La superficie du lieu est de 65 m2 et la capacité assise de 22 personnes entre la salle et la terrasse. À part la vente à emporter, al-Batal se focalise sur le service de livraison « de plus en plus sollicité par les clients libanais », explique Hachem. La compagnie HERO SAL, propriétaire de la marque al-Batal, a investi autour de 250 000 dollars avec un retour sur investissement prévu en 24 mois.
Économiste de formation, Walid Hachem travaille plusieurs années dans l’affaire familiale de textile. En 2002, il décide de se lancer dans l’industrie de la restauration et devient le distributeur exclusif au Liban de la marque italienne de café Kimbo, et de machines à café aussi bien pour l’usage des ménages que celles semi-professionnelles et professionnelles pour les bureaux et restaurants. Ses activités s’étendent à la Syrie, au Qatar et à l’Arabie saoudite où il « surfe sur la tendance de la préparation et la consommation de l’expresso chez soi ». Le succès est tel qu’il lui arrive certaines années de vendre autour de 1 600 machines dans les quatre pays. Au Liban, il distribue le café à plus de 350 clients parmi lesquels des restaurants et hôtels, certains pour lesquels il crée le menu de boissons. C’est là que germe l’idée de mettre son savoir-faire au service de son propre projet et le premier établissement Moka & More naît en 2006 au CityMall à Dora. L’enseigne propose une large gamme de boissons à base de café et de desserts, ainsi que des sandwiches et salades « préparés à la minute » pour un ticket moyen de 11 dollars. Moka & More compte aujourd’hui six établissements au Liban qui servent « annuellement autour de 68 000 expressos », et totalise 12 franchises à l’étranger (Syrie, Égypte, Géorgie, Soudan, Oman). Pour Hachem, seul partenaire de la marque, la clé du succès réside dans « l’instauration de standards élevés, le choix de produits et d’un service de qualité, et la mise en place d’un contrôle de qualité dans toutes les enseignes, locales et franchisées ».
En parallèle à l’enseigne de café, il ouvre en 2007 avec deux partenaires un pub-restaurant, The Venue, à Gemmayzé, avec un investissement de 700 000 dollars entièrement amortis. Le lieu accueillera prochainement un nouveau concept.
Aujourd’hui, Walid Hachem se concentre sur al-Batal qui ouvrira une deuxième enseigne dans le pays en 2013 avant de s’exporter. Il ne délaisse pas pour autant Moka & More qui inaugurera un établissement à l’aéroport de Mascate en janvier 2013, un au Congo et une deuxième enseigne au Soudan.


Noms cités : Walid Hachem, Total, Maurice Sursock, HERO SAL

Indicateurs liés

Hôtellerie & tourisme précédents