Ambiance conviviale à l’hôtel Meshmush
C. D., Octobre 2015

Parce qu’on n’est jamais aussi bien servi que chez-soi, Michel Chebli ouvre dans l’immeuble où il a vécu pendant six ans son premier hôtel-auberge. Situé sur les marches de l’escalier Saint-Nicolas à Gemmayzé, l’hôtel Meshmush est un immeuble orange d’une surface de 650 m2 répartis sur six étages. À l’intérieur : un premier étage de dortoirs (chambres de six ou quatre lits) à 22 dollars par personne, un second de chambres triples à 90 dollars, puis au troisième et quatrième des chambres doubles entre 65 et 95 dollars. Enfin tout en haut, une suite panoramique à 160 dollars. Ces prix très compétitifs, Michel Chebli y tient. « Il n’existe pas d’auberges de jeunesse au Liban, explique-il. Nous sommes proche de l’Europe, c’est un avantage, mais pour attirer des touristes il faut avoir une offre variée, on ne peut pas faire que du luxe. » La décoration est simple mais efficace : des couleurs pastel sur les murs, des meubles chinés auprès de l’ONG Arcenciel et une grande table commune pour le petit déjeuner… ambiance conviviale. « Ce que j’aimerai c’est qu’il se crée une interaction entre les visiteurs et le quartier. » En plus du loyer annuel, l’hôtelier a investi près de 300 000 dollars en travaux et équipements. Financé principalement par un prêt Kafalat, il espère un retour sur investissement en deux ans.


Indicateurs liés

Hôtellerie & tourisme précédents