Des gâteaux à la broche chez Curli-Q
Nagi Morkos, Novembre 2015

Maya Bekhazi Noun lance une pâtisserie-salon de thé à Hamra. Son idée : une nouvelle technique de cuisson des gâteaux inspirée de ses voyages en Europe du Nord et en Asie. Différentes couches de pâte sont cuites à la broche puis empilées pour former des pâtisseries. « Cela permet de mieux conserver l’humidité et donc d’éviter des gâteaux secs », explique Maya Bekhazi, fondatrice de la société Cake Lab et propriétaire de Curli-Q. Autre avantage, Curli-Q assure aussi des services de commandes et de livraison pour les occasions particulières.
En plus des desserts, Curli-Q propose à ses clients une sélection de pains, un menu petit déjeuner ainsi que des sandwiches, salades et quiches pour les petits creux de la journée. Sur une surface de 150 m2, la boutique peut accueillir 24 personnes à l’intérieur et 12 personnes à l’extérieur tous les jours de 7h30 à 21h pour un ticket moyen à 15 dollars. Le décor est minimaliste, inspiré des ambiances japonaises. Maya Bekhazi, par ailleurs propriétaire de la rôtisserie Spin the Hen à Gemmayzé et gérante du Beirut Cellar d’Achrafié, a investi 450 000 dollars dans cette pâtisserie. Elle espère les rentabiliser en 12 à 18 mois et affirme lancer prochainement un nouveau projet au Liban.


Noms cités : Maya Bekhazi Noun, Cake Lab

Indicateurs liés

Hôtellerie & tourisme précédents