En bref
N. M., Mars 2016

Bistrot du Moine a ouvert ses portes à Saïfi. Situé à deux pas de l’église Saint-Maron, le bistrot sert tous les jours des petits déjeuners de 7h à 11h, puis une cuisine française revisitée jusqu’à 23h. Parmi les spécialités : salade de barazeck au chèvre frais, escargots à la bourguignonne ou encore burger de canard aux champignons. L’établissement peut accueillir 70 personnes dans une ambiance boisée et moderne pour un ticket moyen autour de 45 dollars. Les propriétaires Marlène Dbaii et Milad Rizkallah compléteront bientôt le Bistrot du Moine par un restaurant semi-gastronomique : le Cuit Vrai.

• Après le centre-ville, Souk el-Tayeb lance un nouveau marché hebdomadaire dans le quartier de Hamra, au centre Gefinor. Ouvert tous les mercredis de 12h à 17h30, Souk el-Tayeb Gefinor est composé de 24 tentes qui peuvent accueillir jusqu’à une trentaine d’exposants. « Les producteurs avaient exprimé le besoin d’avoir un deuxième jour de vente et quand le Gefinor nous a proposé de venir, nous avons tout de suite senti l’opportunité de toucher une clientèle très large, entre les bureaux, les universités et les hôpitaux », explique Nicolas Gholam, responsable des souks à Souk el-Tayeb.

• La boucherie, poissonnerie, restaurant Meat The Fish a ouvert un nouvel établissement à la Fondation Aïshti sur le front de mer. « Après Saïfi, nous sommes heureux de pouvoir nous lancer sur le marché du Kesrouan, indique le propriétaire Karim Arakji. De plus, la Fondation devrait attirer une clientèle touristique. » Meat The Fish Aïshti garde le même concept que la maison mère et peut accueillir 30 personnes à l’intérieur ainsi que 60 en terrasse. Au menu des sandwiches gourmets, des fruits de mer, sashimi et viandes d’importation. Pour ce projet, Karim Arakji a investi 300 000 dollars.


Indicateurs liés

Hôtellerie & tourisme précédents