En bref
C.D., Novembre 2016

• Le restaurant Leila a ouvert à Zaitunay Bay, portant à quatre le nombre de ses enseignes au Liban. Comme à l’ABC Achrafié, Dbayé ou encore à Verdun, Leila propose un menu de cuisine libanaise traditionnelle avec une présentation modernisée pour un ticket moyen autour de 30 dollars par personne.
D’autre part, le restaurant Karam al-Bahr a quant à lui fermé à Zaitunay Bay. Cet établissement proposait une carte de poissons et fruits de mer pour un ticket moyen autour de 70 dollars. Ouvert en 2011, il a souffert de l’évolution de la clientèle qui se tourne de plus en plus vers des concepts de moyenne gamme.
Zaitunay Bay a accueilli à la rentrée l’ouverture d’un nouveau Zaatar W Zeit. La chaîne de sandwicherie libanaise porte ainsi à seize son nombre d’enseignes au Liban.
Autre ouverture annoncée, celle de la boulangerie Bar Tartine.

• À Antélias, le restaurant de poisson libanais Sultan Brahim cède son emplacement à Diwan Beirut. Les deux enseignes, qui appartiennent à la famille Ramy, opèrent un repositionnement stratégique. Tandis que Sultan Brahim poursuit son expansion à l’étranger avec deux ouvertures prévues au Koweït, Diwan Beirut entame son développement sur la scène locale. Moyennant un investissement de deux millions de dollars, le restaurant d’Antélias est le deuxième de la marque qui projette de s’implanter par la suite dans les centres commerciaux.

Kamal Mouzawak est lauréat du prix Prince Claus 2016. Ce prix récompense depuis plus de vingt ans des personnalités pionnières du monde de la culture et du développement. Kamal Mouzawak est ainsi distingué pour son travail entamé en 2004 avec Souk el-Tayeb, le premier marché des agriculteurs de Beyrouth. Un marché, puis des restaurants, des programmes de formation au métier de traiteur ou encore des chambres d’hôte, la Fondation Prince Claus a souhaité rendre hommage à un travail de plus de dix ans sur le rapprochement des personnes et des cultures par la nourriture.

• L’hôtel Grand Meshmosh situé dans les escaliers Saint-Nicolas à Gemmayzé a ouvert sa Cantine. Au menu, une sélection de mezzés libanais modernisés ainsi que des sandwiches, et un plat du jour pour un ticket moyen autour de 15 dollars par personne. Ouvert midi et soir ainsi que pour des brunchs le week-end, la Cantine peut accueillir environ 60 personnes assises entre la salle et la terrasse. Ce restaurant permet au Grand Meshmosh d’élargir sa clientèle en visant, en plus des pensionnaires de l’hôtel, les habitants et habitués du quartier.


Noms cités : Kamal Mouzawak

Indicateurs liés

Hôtellerie & tourisme précédents