En bref
N.M., Mars 2017

• Sandwich w Noss a ouvert un nouveau restaurant à Hamra. Ce concept de street-food à la libanaise lancé en 2016 à Gemmayzé propose une sélection de taouk, kafta, burgers et shawarma pour un ticket moyen à 5 dollars par personne. « Nous avons choisi Hamra, car c’est un emplacement stratégique et que nous avions déjà des clients qui commandaient depuis ce quartier », dit Rony Abi Saab, copropriétaire. Essentiellement porté sur la livraison Sandwish w Noss Hamra est une petite boutique de 78 m2 où on peut manger sur le pouce. La marque poursuit son développement avec une troisième ouverture prévue au centre Abraj en avril prochain.

• Le bar à jus de fruits et programmes de detox Juice Up lancé à Sodeco il y a trois ans ouvre deux nouvelles enseignes à Hazmié-Mar Talka et Bayada. Moyennant un investissement d’environ 100 000 dollars chacun, ces nouveaux bars à jus ont une superficie d’environ 50 m2 et peuvent accueillir une dizaine de personnes assises. « Nous avons choisi Hazmié et Bayada, car ce sont des zones résidentielles où la clientèle a un pouvoir d’achat relativement élevé », explique Philippe Ltayf, propriétaire de la marque. D’autre part, Juice Up s’est aussi équipé d’un camion à jus, actuellement stationné à Clemenceau, dans l’enceinte de l’École supérieure des affaires (ESA), mais disponible pour tous types d’événements.

• Le restaurant de cuisine libanaise modernisée Semsom a ouvert un nouvel établissement à Zahlé, renforçant ainsi sa présence au Liban. Lancée en 2008 par la femme d’affaires Christine Sfeir, la marque ne disposait jusqu’alors que d’un seul restaurant à Beyrouth, situé au CityMall, car son vrai succès, Semsom l’a avant tout misé sur une stratégie d’expansion à l’étranger. À partir de 2011, Semsom a su se développer en franchise dans le Golfe avec un restaurant en Arabie saoudite, un au Koweït et un à Oman, puis ces deux dernières années aux États-Unis avec trois restaurants à New York.

• La boutique de gâteaux Curli Q a ouvert ses portes à Bayada, dans un local de 70 m2 sur la route principale. « C’est un bon choix pour notre marque, car c’est une région où les habitants ont des revenus importants et où il n’y avait pas d’établissement spécialisé en gâteaux », explique la fondatrice du concept, Maya Bekhazi. Selon elle, cette première franchise fait partie d’une stratégie d’expansion qui doit se poursuivre durant toute l’année. Lancé en 2015 à Hamra, Curli Q propose des gâteaux mais aussi une sélection de sandwiches, salades et quiches.


Noms cités : Rony Abi Saab, Maya Bekhazi, Christine Sfeir
Hôtellerie & tourisme précédents