En bref
N. M., Avril 2017

• Déjà présente dans plus de 35 pays à travers le monde, la marque de confiseries espagnole Papabubble se lance en franchise à Hamra. Les petits bonbons que l’on peut personnaliser en choisissant des couleurs et des dessins sont préparés devant les clients et vendus entre 6 000 et 20 000 livres libanaises le sachet. « Nous avons choisi Hamra pour notre lancement, car c’est un quartier central avec beaucoup de passage », explique Karim Darwish, le copropriétaire. En famille, les Darwish ont investi environ 200 000 dollars dans ce projet, qu’ils espèrent développer avec de nouvelles boutiques au Liban.

• L’épicerie fine Gramm ouverte fin 2015 par Youssef Haïdar et Toufic el-Zein a fermé ses portes. Située sur une surface de 180 m2 à Saïfi, Gramm proposait une sélection de produits du terroir ainsi que quelques plats du jour à déguster sur place pour un ticket moyen d’environ 30 dollars par personne. « Le loyer était trop élevé et l’endroit n’a pas fonctionné comme nous l’espérions », explique Youssef Haïdar qui affirme pourtant n’avoir pas enregistré de pertes sur l’investissement initial de 400 000 dollars. Les produits Gramm vont continuer à être distribués dans différents établissements à Beyrouth, dont la boutique Orient 499 à Aïn Mraissé et le restaurant Makan de Mar Mikhaël.

• Le restaurant Em Nazih, rue Pasteur, s’agrandit. Lancé en 2011 avec 70 places assises, pour servir les clients de l’hôtel Saifi Urban Gardens, l’établissement s’est rapidement fait un nom sur la scène beyrouthine pour sa cuisine libanaise familiale et ses concerts de musique arabe. « Nous avons décidé de louer une extension, car nous sommes toujours complet, les gens viennent et repartent sans avoir trouvé une table », explique Nazih Dirani, le gérant qui ne souhaite pas préciser le montant de l’investissement réalisé. Avec l’extension de la terrasse, le restaurant peut accueillir jusqu’à 350 personnes assises pour un ticket moyen à 7 dollars par personne.

• Le café-restaurant Urbanista a ouvert un nouvel établissement au Beirut Digital District (BDD). « Urbanista est un concept qui se marie très bien avec l’environnement des start-up. Le BDD est un endroit qui va connaître un développement économique important ces deux prochaines années et nous voulons en faire partie », dit Zeina el-Eid, cofondatrice de la marque. Le nouveau café est situé sur un local de 70 m2 à l’intérieur avec une terrasse de 50 m2 et peut accueillir jusqu’à 65 personnes en tout pour un ticket moyen autour de 14 dollars. Les propriétaires disent avoir investi environ 300 000 dollars dans ce projet.


Noms cités : Karim Darwish, Nazih Dirani, Zeina el-Eid, Toufic el-Zein, Youssef Haïdar
Hôtellerie & tourisme précédents