La rue de Damas s’orientalise
N. M., Décembre 2015

La rue de Damas poursuit sa métamorphose avec la fermeture en octobre du restaurant Crepaway. « Le quartier s’oriente de plus en plus vers la cuisine arabe et les cafés-narguilés, nous n’avons donc pas souhaité renouveler notre contrat de location », explique Mario Thoumy, directeur marketing de Crepaway. En effet, si le quartier Monnot-Sodeco était déjà réputé pour les enseignes Abdel Wahab, Em Sherif et Falamanki, c’est aujourd’hui toute la portion de la rue de Damas située entre Sodeco et le centre-ville qui s’est orientalisée. Après Dounya Beirut lancé par le propriétaire de Enab 2014, la rue a vu pousser Liwan et en septembre dernier Bilbol, un restaurant libanais et café-narguilé. « C’est un lieu très central qui attire déjà notre clientèle », explique Fatem Ghobar, manager de Bilbol.
L’établissement de 650 m2 peut accueillir 300 personnes sur deux étages pour un ticket moyen autour de 35 dollars. Bâti sur un ancien parking, il a coûté plus de 3,5 millions de dollars à son propriétaire Rabih Mokbel. D’ici à quelques mois, c’est Square, une autre enseigne de café-narguilé, qui ouvrira à l’emplacement de Crepaway.


Noms cités : Fatem Ghobar, Rabih Mokbel, Mario Thoumy

Indicateurs liés

Hôtellerie & tourisme précédents