La saison du Skybar réduite en cendres
Nagi Morkos, Juillet 2015

Le Skybar, boîte de nuit estivale emblématique de Beyrouth, a été victime d’un incendie dans la nuit du 27 au 28 mai. Les flammes ont détruit 60 % du lieu dont l’ouverture était prévue mi-juin pour la saison d’été 2015. Attendues chaque année par les Libanais, les expatriés et les touristes, les soirées du Skybar sont très prisées depuis le lancement de l’établissement en 2003, au dernier étage de l’hôtel Palm Beach. Il est alors pionnier des “rooftops” au Liban et déménage en 2006 – « à la veille de la guerre de juillet » – au Biel, dans un espace plus large où il occupe une surface de 1 000 m2, aujourd’hui ravagée par l’incendie. Selon Chafic el-Khazen, président-directeur général de la société propriétaire Sky Management à la tête également de O1NE House of Entertainment, La Crêperie et copropriétaire de Liza au Liban, « le Skybar ne pourra pas ouvrir cette saison, car le réaménagement de l’établissement nécessiterait cinq à six mois de travaux ». Au total, le Skybar aurait coûté plus de quatre millions de  dollars, compte tenu des montants réinjectés de façon saisonnière pour remettre à neuf la boîte de nuit. Celle-ci proposait chaque année une nouveauté en termes de décoration, de technologie sonore et visuelle, ainsi que de concepts de soirées innovants. Chafic el-Khazen qui opère la boîte de nuit O1NE à Abou Dhabi, compte désormais se concentrer sur le marché de Dubaï où il prévoit de lancer le Skybar. « L’émirat est moins touché que Beyrouth par la crise économique, ce qui le rend plus attrayant pour des concepts de nuit. »


Noms cités : Chafic el-Khazen, Sky Management

Indicateurs liés

Hôtellerie & tourisme précédents