Un label pour les chambres d’hôte
Chloé Doumet, Novembre 2015

L’Hôte libanais, pionnier depuis 15 ans des chambres et des maisons d’hôte au Liban, lance son label qualité. Sept critères permettent de faire partie de la famille : l’hospitalité de l’hôte, le caractère traditionnel de l’établissement, sa taille – entre 2 et 10 chambres –, la qualité des produits servis, le respect de l’environnement, les prix – entre 60 et 350 dollars – et enfin, “un certain je ne sais quoi”, c’est-à-dire une ambiance, une histoire... « De plus en plus d’établissements au Liban utilisent l’appellation chambre d’hôte sans qu’elle soit définie, explique Orphée Haddad, fondateur du réseau L’Hôte libanais, il y a donc un risque d’emballement, de perte de qualité et finalement de déception de la part des clients. »
Le label, exigeant, offre une garantie de qualité pour la clientèle. « Ce que nous faisons, c’est façonner une forme d’avenir pour le tourisme au Liban », affirme Haddad. L’Hôte libanais propose aujourd’hui 56 chambres réparties dans 13 maisons d’hôte à travers l’ensemble du pays et un boutique-hôtel à Tyr. Le réseau a vocation à s’étendre, son fondateur annonce que plusieurs établissements vont rejoindre le label d’ici au début 2016.


Noms cités : Orphée Haddad, Eni

Indicateurs liés

Hôtellerie & tourisme précédents