Immobilier

Interview
Karim Jabbour : « Il fallait réveiller le marché »

Ramlet el-Baida est plus chère que le centre-ville !

Interview
Karim Jabbour : « Il fallait réveiller le marché »
Guillaume Boudisseau, Octobre 2012
Situé sur l’un des versants de Sin el-Fil qui surplombe le fleuve de Beyrouth, The Cube fait beaucoup parler de lui sur le Net. Il est vrai que l’architecture de cet immeuble résidentiel ne passe pas inaperçue. Entretien avec Karim Jabbour, propriétaire du projet.

The Cube fait le “buzz” sur Internet. Comment cela a commencé ?
Le projet a commencé à faire parler de lui en 2011 avant le démarrage de sa commercialisation. C’est parti des Pays-Bas par la mise en ligne sur Internet des façades de l’immeuble par les architectes. Des sites d’architecture en ont parlé. Puis nous avons pris le relais avec une grosse campagne de publicité sur la Toile et dans la presse locale. Le marketing représente 1 % du budget du projet. Par exemple, avoir une page Facebook nous a donné une excellente visibilité. C’est véritablement le futur pour le marketing immobilier.

Qui sont les architectes ?
Conscient des avantages et des inconvénients de la parcelle, pendant cinq mois, j’ai étudié le potentiel du site. Étant proche des hôtels Habtoor (désormais sous gestion Hilton), j’ai pensé construire un hôtel 3 étoiles puis des logements étudiants à cause de la proximité de l’Université de La Sagesse. Finalement, j’ai opté pour un projet résidentiel avec de petites surfaces. Ainsi, parmi six propositions, j’ai choisi l’option d’un cabinet néerlandais Orange Architects en partenariat avec le groupe libanais CBI. Il fallait réveiller le marché et prendre le risque de se démarquer des immeubles voisins avec un design ultramoderne, minimaliste et un projet innovant et de qualité.

Comment se structure The Cube ?
Situé sur une parcelle de 1 265 m2, le projet s’étire sur 50 mètres de hauteur et compte 21 appartements dont quatre rez-de-jardin avec environ 100 m2 d’espaces verts chacun. Les surfaces varient de 117 à 234 m2, soit des unités d’une à trois chambres à coucher. Chaque étage a des orientations différentes avec de larges ouvertures.

À quand remonte le début de la commercialisation ?
Le projet a été officiellement présenté au cours du salon immobilier Dream 2011. À ce jour, quatorze appartements sur un total de 21 ont déjà été vendus. Mais plus de 60 % du projet a été prévendu en 2011. Les unités d’une chambre à coucher ont été les plus demandées. De février à juin 2012, les ventes ont été au point mort. Toutefois au cours de cet été, trois transactions ont été finalisées. Dans un contexte difficile, notre taux de vente est encourageant.

Combien de temps vont durer les travaux ?
La phase d’excavation se termine bientôt et le projet sera livré au début 2015.

Quelle est votre grille de prix ?
Les premières ventes fin 2011 ont commencé à partir de 2 600 dollars le m2. Désormais, le prix affiché est de 3 800 dollars le m2. Notre grille des prix augmente à chaque nouvelle vente.

Qui sont vos clients ?
Il s’agit de Libanais dont 50 % sont des expatriés principalement du Golfe. Les acheteurs sont surtout de jeunes couples.

The Cube a-t-il sa place à Sin el-Fil ?
The Cube est un projet atypique qui va donner de la valeur à Sin el-Fil.
La région est centrale, facile d’accès avec de nombreux axes routiers et à proximité de centres commerciaux et d’hypermarchés. Le site se trouve dans un secteur avec une faible densité et avec des dégagements.

À quand The Cube 2 ?
Certainement pas à Sin el-Fil. Cela pourrait nuire à l’originalité du premier projet. En revanche, j’espère travailler sur d’autres projets et pourquoi pas avec les architectes néerlandais d’Orange Architects.


Noms cités : CBI, Karim Jabbour, Orange Architects
Les interviews
Les nouveaux projets