Immobilier

Interview
Trillium Beirut

Nouveaux projets
Elev8
Gouraud 343

Interview
Trillium Beirut
Guillaume Boudisseau, Avril 2011
La société Mercury vient de lancer la commercialisation de Trillium Beirut le long de la corniche du Fleuve à Achrafié. Entretien avec son PDG, Mustapha Ahmad.

Quand et pourquoi avez-vous investi dans cette parcelle ?
Mes partenaires avaient acquis le terrain il y a une dizaine d’années. Ils avaient déjà vu son potentiel à long terme. Ils avaient raison. Nous nous sommes associés à eux récemment. La région de la corniche du Fleuve qui est facile d’accès avec la proximité des grands axes autoroutiers vers Dora et Hazmié est mixte et attire toutes les communautés libanaises. De plus, notre site est à quelques minutes du futur centre commercial City Center du groupe al-Futtaim.

Comment se structure le projet ?
Trillium Beirut comporte trois blocs : un bloc commercial avec des bureaux et des espaces commerciaux le long de l’avenue Pierre Gemayel et deux tours résidentielles de 20 et 25 étages avec une entrée indépendante à partir d’une rue parallèle à l’avenue. Au total, nous avons plus de 14 800 m2 de surfaces résidentielles.

Quelles sont les surfaces proposées ?
Nous avons 90 appartements avec des surfaces de 141 à 200 m2 avec deux à trois chambres à coucher. Ce sont des superficies demandées qui ciblent des petits budgets. Notre stratégie est de commencer les ventes avec une fourchette de prix de 350 000 à 650 000 dollars en fonction des tailles et des étages. Ainsi, nous n’avons pas de duplex, ni de penthouse aux derniers niveaux parce que leur valeur aurait été trop élevée.

Quelles sont ses spécificités ?
Le projet disposera d’une piscine, d’un jardin privé et d’une salle de gym. De plus, chaque appartement donnera droit à deux parkings.
Via Facebook, vous avez lancé un concours pour choisir le nom du projet avec à la clé 20 000 dollars de récompense. Quel est le bilan de cette campagne marketing ?
Nous avons reçu 4 221 propositions. Nous en avons sélectionné 17, puis nous avons demandé au public de choisir. Finalement, c’est Trillium Beirut qui a eu le maximum de votes. Ceci n’était qu’une partie de notre budget publicitaire pour ce projet qui se chiffre au total à 800 000 dollars.

Comment se passe la commercialisation du projet Trillium Beirut ?
Depuis début mars, plusieurs panneaux publicitaires ont présenté notre projet avec un prix minimum de 350 000 dollars. De plus, pendant deux jours, nous avions un stand à l’hôtel Metropolitan. Nous demandions 2 % comme réservation et donnions sept jours pour confirmer l’achat et verser 23 % de la valeur de l’appartement. Cela a été un succès puisque 90% des appartements ont été vendus.

Quelle analyse faites-vous du marché immobilier actuel ?
Le marché immobilier n’est pas aussi dynamique que par le passé, mais il y a toujours une demande pour de petits appartements dans des projets bien conçus avec des services, ce qui est notre créneau.

Avez-vous d’autres projets à Beyrouth ?
Nous avons des chantiers à Jnah et à Bir Hassan, et à Aïn el-Tiné où notre projet se nomme Palacio Verdun Residence. Ce dernier est entièrement vendu alors que la livraison n’est pas prévue avant l’été 2013.

Comment expliquez-vous cette réussite ?
90 % des 24 appartements ont été vendus en quelques semaines. La taille des appartements – 290 m2 – a été la clé. Nos prix étaient les mêmes que les autres projets du quartier, mais nous avons ajouté en plus une piscine, une salle de sport équipée et trois places de parking.

Qui étaient vos clients ?
60 % sont des Libanais expatriés. Mais nous avons eu également 10 % d’étrangers.

Qui est Mercury ?
Nous sommes une société libanaise qui travaille dans la construction depuis 2006 et dans la promotion immobilière depuis 2008. Nos projets sont actuellement au Liban et au Maroc.


 


Noms cités : Zain, Mustapha Ahmad, ARA, Idé, Mercury, Mobi
Les interviews
Les nouveaux projets