Immobilier

Interview
Bernard Ammoun : « Notre créneau, être différent »

Le top 5 des centralités commerciales d’Achrafié

Le top 5 des centralités commerciales d’Achrafié
Guillaume Boudisseau, Septembre 2012
Achrafié compte plusieurs adresses commerciales : ABC Achrafié, Sassine, Gemmayzé, Sodeco-Monnot-rue de Damas, Furn el-Hayek et les avenues Charles Malek et Élias Sarkis. Avec ses spécificités, chacune est une pièce d’un puzzle qui une fois assemblé constitue une destination capable d’attirer un large public. Selon “The Quarterly”, le bulletin de la société Ramco Real Estate Advisers, l’ABC affiche les loyers les plus élevés. Cette première position n’est plus une surprise tellement ce centre symbolise l’une des principales destinations de shopping et de loisir au Liban.  

Depuis 2003, le succès d’ABC Achrafié ne faiblit pas malgré une concurrence de plus en plus aiguisée. Ce centre commercial ne cesse d’attirer les plus grandes enseignes internationales et locales. Les professionnels s’y bousculent et doivent attendre leur tour pour y obtenir un emplacement. Avec ses restaurants et son complexe de cinémas, c’est également le principal lieu de divertissement d’Achrafié. Le manque de disponibilité, la mixité des fonctions et le nombre de visiteurs justifient des loyers qui peuvent flirter avec la barre des 2 000 dollars le m2 annuels. 

L’avenue Charles Malek est l’une des adresses d’affaires les plus prestigieuses de Beyrouth. Cette image lui donne une excellente renommée sur l’échiquier commercial de la capitale. L’avenue profite du trafic routier pour attirer des enseignes (banques, bijouteries pour le carrefour Sofil, restaurants, etc.) à la recherche d’une belle visibilité. En fonction de l’emplacement, les loyers varient de 800 à 1 000 dollars le m2, mais les disponibilités sont rares. 

Entre Saifi Village et Saïfi, l’avenue George Haddad profite parfaitement de sa proximité avec le centre-ville. Cet axe de circulation est de plus en plus apprécié des commerçants pour son accessibilité et sa centralité. Cet intérêt est alimenté par la présence de noms connus comme Paul, Fauchon, Da Giovanni et Le Cercle Hitti. Les loyers tournent de 800 à 1 000 dollars le m2 annuels. Si actuellement la structure commerciale de l’avenue se résume à une poignée d’enseignes, la construction de plusieurs projets immobiliers avec des boutiques va dynamiser cette adresse d’ici deux à trois ans. 

La place Sassine jouit d’une notoriété historique indéniable. Ce point de repère bénéficie pleinement de l’ABC qui lui a redonné une nouvelle dynamique. Sa structure marchande est surtout dominée pour la restauration rapide avec des enseignes grand public et des cafés. Les différentes tentacules qui partent de la place ont densifié leur offre commerciale. Toutefois, l’axe entre Sodeco et Sassine semble le plus recherché par les commerçants. À la différence des autres rues, celle-ci a une topographie plane. En fonction des emplacements, les loyers varient de 600 à 900 dollars le m2. Mais les récentes fermetures d’enseignes de la restauration prouvent que ces tarifs sont sans doute injustifiés par rapport à la réelle cote de Sassine. 

 


Noms cités : The Quarterly, Ramco Real Estate Advisers, Du, Bel
Les interviews
Les nouveaux projets