Nouveau projet
Batroun Oaks
Guillaume Boudisseau, Décembre 2010

Situé dans le secteur de Rawabi qui surplombe le littoral de Batroun, le projet résidentiel Batroun Oaks se compose de 12 unités (de deux à trois chambres à coucher). Réparti dans trois blocs, chaque appartement est différent de l’autre avec des surfaces qui varient de 160 à 270 m2. Huit logements bénéficient de jardins de 100 à 300 m2. « Le projet occupe un terrain familial d’environ 4 000 m2 sur le flanc d’une vallée qui est bien exposé aux vents. Cette parcelle fait face également à une large colline verte non urbanisée. Ainsi, nous disposons d’une vue sur la mer et la verdure », explique Marie Salhab, copropriétaire du projet.
« Le projet est né d’une succession de sollicitations. Ayant déjà construit dans les années 90 dans cette région, les gens nous demandaient régulièrement si nous avions de petits appartements disponibles. Faute de disponibilités, nous avons pensé que Batroun Oaks pouvait répondre à cette demande. Il est incontestable que Batroun est devenue une destination estivale très appréciée. C’est dans la continuité de la rénovation du Vieux Batroun et la multiplication récente des restaurants et bars », ajoute-t-elle.
Batroun Oaks affiche une gamme de prix allant majoritairement de 275 000 à 350 000 dollars. « Nous avons démarré notre campagne de marketing en septembre 2010 dans la presse et avec un panneau publicitaire sur l’autoroute. Déjà deux unités ont été réservées. Notre cible de clients s’est précisée. Il s’agit principalement des expatriés originaires de Batroun et des résidents de Beyrouth à la recherche d’une résidence pour les week-ends et l’été. Il s’est avéré que le projet ne s’adresse pas aux personnes qui habitent déjà au village », analyse Marie Salhab, qui table sur deux ans de construction à partir du début des travaux en décembre 2010.
L’architecture a été signée par Carlos Moubarak, qui a proposé des formes géométriques modernes et des façades blanches. La topographie a permis d’obtenir un maximum de jardins sur des terrasses en pierre.


Les interviews
Les nouveaux projets