Nouveau projet
Damac Tower
Guillaume Boudisseau, Septembre 2010
Mots clés : Résidence

Après quatre ans d’attente, le groupe dubaïote Damac vient de relancer la commercialisation de son projet résidentiel du centre-ville de Beyrouth. À cette occasion, le promoteur a entrepris une vaste campagne publicitaire auprès des principales agences immobilières du pays.
Situé à l’extrémité occidentale de Minet el-Hosn à l’intersection des rues Omar Daouk et Fakhreddine, Damac Tower occupe un site qui bénéficie de vues partielles sur la baie du Saint-Georges.
Au total, le projet totalise 28 étages et compte une centaine d’appartements dont les superficies varient de 75 à 560 m2, soit des studios et des unités d’une à quatre chambres à coucher. Damac Tower disposera d’un grand lobby de 600 m2, d’un club de sport, d’une piscine et d’un service de conciergerie.
La valeur des appartements varie en fonction des étages et des vues, mais le premier prix de lancement commence à partir de 8 000 dollars le m2.
Le début des travaux pourrait commencer fin 2010 et la livraison du projet est prévue en 2014.
Le promoteur travaille en collaboration avec le groupe italien Versace pour le design intérieur des appartements. Les compagnies Damac et Versace sont également associées depuis 2009 dans la boutique Versace Home dans le centre commercial Dubai Mall.
Damac Tower se retrouve en compétition directe avec les projets voisins tels que Venus Towers, 3 Beirut et Beirut Terraces qui occupent des parcelles en second et en troisième rangée du front de mer de Minet el-Hosn. Au final, ces quatre projets totalisent environ 550 appartements. À la différence de ses concurrents, Damac Tower fait le pari de proposer des petites unités telles que des studios de 75 m2. Un choix qui veut attirer une clientèle expatriée et les fortunes des pays du Golfe à la recherche d’un pied-à-terre.
Damac Tower, le premier projet immobilier du groupe Damac au Liban, reprend en partie le design architectural du projet La Residence par Ivana Trump initialement inauguré en juin 2006. Ce dernier avait été suspendu en raison de la guerre de l’été 2006 et les appartements remboursés.


Noms cités : Damac, Net, Ivana Trump , Versace
Les interviews
Les nouveaux projets