Nouveau projet
Studio 442
Guillaume Boudisseau, Septembre 2010
Mots clés : Résidence

Entre les axes Clemenceau et Omar Daouk, la petite rue Émir Omar suit une cure de jouvence. Pas moins de trois projets résidentiels y sont actuellement en construction. Parmi eux, Studio 442, un immeuble de 14 étages avec 14 appartements.
« Le projet se situe sur un terrain de 800 m2 que nous possédons depuis 1982. Avec mon partenaire, nous avons décidé d’y développer un projet uniquement résidentiel. Le terme Studio a été choisi en référence à l’atelier d’art et non à l’appartement d’une seule pièce », spécifie Samir Rayess, le copropriétaire de Studio 442.
Les superficies proposées sont de 400 m2 avec différentes options de trois à quatre chambres à coucher. « La forme de la parcelle ne permettait pas d’avoir deux logements par étage. Nous avons essayé différentes formules sans être convaincus. Finalement, nous avons opté pour des 400 m2, ce qui correspond à la demande dans le quartier Clemenceau. En fonction des immeubles existants voisins, les appartements du 8e au 14e auront des vues dégagées sur le littoral et la montagne », argumente Samir Rayess.
Alors que la commercialisation vient de commencer, quatre unités ont déjà été vendues. La demande vient principalement d’expatriés. « Nous tablons désormais sur deux à trois ventes par an d’ici à la livraison du projet. Nous misons sur notre réputation, une finition de qualité, un bon choix de matériaux et une livraison à temps pour séduire les acheteurs », ambitionne Samir Rayess, qui affiche un prix de départ de 4 000 dollars le m2.
Commencés au printemps 2010, les travaux seront terminés au cours de l’été 2012. Studio 442 est dessiné par Youssef Haïdar. « Nous avions fait appel à plusieurs architectes. Finalement, son travail nous a plu. C’est une signature en vogue actuellement sur le marché », confirme Samir Rayess, un homme d’affaires connu dans le commerce de l’habillement qui a déjà développé plusieurs projets commerciaux et résidentiels à Beyrouth dont Les Dunes et Chada Residence, rue Verdun.


Noms cités : Youssef Haïdar, Samir Rayess
Les interviews
Les nouveaux projets