Klangoo lance un service de vidéos
C.D., Février 2017

L’entreprise Klangoo s’apprête à lancer un service de production vidéo instantanée au service des médias en ligne. Le défi : transformer un article de presse en vidéo, en 30 minutes. Pas question d’aller tourner des images de terrain bien évidemment, ce que proposent les algorithmes développés par Klangoo c’est un format d’environ deux minutes où un présentateur déroule l’information initialement contenue dans l’article papier. Dans certains cas, des images peuvent être ajoutées au montage et le média client peut ajouter son logo. Klangoo qui va démarrer ses activités en arabe et en anglais dispose actuellement d’environ 70 présentateurs, mais vise d’en avoir 200 d’ici à la fin de l’année. Les vidéos sont financées par les revenus publicitaires qu’elles génèrent, qui sont ensuite partagés entre Klangoo et le média. « Les revenus publicitaires sont beaucoup plus importants sur la vidéo, donc avec ce service nous permettons aux médias d’augmenter leurs revenus », explique Eddy Touma, cofondateur de Klangoo.
L’entreprise a débuté en 2014, dans la Silicon Valley. Ses fondateurs Eddy Touma, Walid Saba, Roméo Issa et Johnny Azzi travaillaient alors depuis des années sur le concept de l’intelligence artificielle adaptée au domaine de la sémantique. De leurs recherches ils tirent un produit : un algorithme qui permet aux pure players de retenir leurs lecteurs le plus longtemps possible. « Nous avons remarqué que la plupart des gens aujourd’hui consomment de l’information via Facebook. En moyenne une personne qui clique sur un lien reste 10-20 secondes sur la page puis repart sur Facebook, nous voulions les faire rester plus longtemps », explique Eddy Touma. Pour cela, les algorithmes Klangoo décryptent ce que vous êtes en train de lire et vous proposent des contenus similaires. Cela peut prendre la forme d’une sélection d’articles recommandés, d’un bouton “follow” qui permet de recevoir des alertes e-mail sur un même sujet ou encore une liste de noms propres liés à ce que vous venez de lire qui peuvent vous donner envie d’aller plus loin. Klangoo a bénéficié d’un investissement initial du fonds d’investissement MEVP d’une valeur de 1,5 million de dollars complété en 2016 par un second apport de 2,5 millions, toujours assuré par MEVP.
Parmi les clients du service : le Huffington Post, The Independent mais aussi la NNA libanaise. Selon l’entreprise, les clients peuvent compter sur une augmentation de 30 % des vues par page. Klangoo est vendu sous forme de licence et l’entreprise n’encaisse du média que si les vues par page augmentent de plus de 10 %.
Klangoo dispose actuellement de bureaux aux États-Unis, au Liban et aux Pays-Bas. Ses services sont distribués dans 15 pays à environ 100 clients et dans 53 langues. D’ici à la fin de l’année, les fondateurs promettent de s’adapter à 100 langues.


Noms cités : Johnny Azzi, Huffington Post, The Independent, Klangoo, Walid Saba, Eddy Touma, Roméo Issa