Argent électoral : que change la nouvelle loi ? $
Fouad Gemayel, Août 2017
Achat de voix, transport des électeurs, monopolisation des espaces publicitaires et du temps de parole dans les médias... les Libanais sont habitués à ces pratiques et n’envisagent pas que cela change lors des prochaines élections législatives prévues
au printemps 2018. Lors du dernier scrutin, malgré les limitations introduites dans le code électoral de 2008 en matière de financement des campagnes et d’encadrement des dépenses électorales, la loi de la jungle avait continué de prévaloir. Le nouveau texte, voté le 16 juin, n’apporte aucun changement fondamental. Décryptage.


Acheter cet article


Noms cités : Zeina Hélou, Ayman Mhanna, AMB