« Il faut assouplir le secret bancaire libanais » $
, Janvier 2007
Avocat, chef du service des affaires juridiques de la Bank of Beirut and the Arab Countries, Paul Morcos est l’auteur d’une thèse sur le secret bancaire au Liban, soutenue en octobre dernier à l’Université de Nancy II, en France. Il plaide pour une redéfinition du secret bancaire libanais.

Acheter cet article