Les actifs des banques libanaises en Syrie en hausse de 6% fin mars
01-06-2012 | par P.S. | source: Lebanon this Week
Mots clés : Syrie, bilan, Banques

Le total des actifs des sept banques libanaises opérant en Syrie a atteint les 342,6 milliards de livres syriennes, soit 5,7 milliards de dollars fin mars.

Cela représente une augmentation de 5,6% depuis la fin 2011. Cette croissance a été principalement le fait d’une hausse de 10,2% des actifs de la banque Bemo Saudi Fransi (+7,7 milliards de livres syriennes), suivie par une augmentation de 10% de ceux de la Byblos Bank Syria (+4,6 milliards de livres syriennes), de la Fransabank Syria (+4,5 milliards de livres syriennes), la Syria Gulf Bank, la filiale de la First National Bank (+2,9 milliards de livres syriennes) et d’une hausse de 2,6% des actifs de la Bank al-Sharq, la filiale de la Banque Libano-Française (+0,4 milliard de livres syriennes).

En parallèle, les actifs de la Bank of Syria and Overseas et de la Bank Audi Syria ont décliné de 1,4%, soit 0,97 milliard de livres syriennes et de 1,3% (0,85 milliard de livres syriennes) respectivement.

Par ailleurs, les crédits octroyés par les banques ont totalisé 130,6 milliards de livres syriennes, soit 2,2 milliards de dollars fin mars 2012, un chiffre qui reflète la chute des prêts depuis la fin 2011 (-5,1%). Le déclin des crédits accordés a été principalement causé par une contraction de 9,3% des prêts de la Bank Audi Syria (-2,7 milliards de livres syriennes), suivi d’une baisse de 11% de ceux de la Bank of Syria and Overseas (-2,3 milliards de dollars), d’une chute de 5,3 % des crédits de la Byblos Bank Syria (-1,3 milliard de livres syriennes), d’une contraction de 3,7% des prêts de la banque Bemo Saudi Fransi (-1,2 milliard de livres syriennes) et d’un déclin de 18% de ceux de la Bank al-Sharq (-1,1 milliard de livres syriennes).

Quant au total des dépôts de la clientèle, ces derniers ont atteint les 258,5 milliards de livres syriennes, soit 4,3 milliards de dollars à la fin mars 2012, ce qui représente une augmentation de 6,5% par rapport à la fin 2011. Cette hausse a été principalement le fait d’une croissance de 11,4% des dépôts de la banque Bemo Saudi Fransi (+7 milliards de livres syriennes), d’une augmentation de 13,1% de ceux de la Byblos Bank Syria (+4,7 milliards de livres syriennes) et d’une hausse de 22,1% des dépôts de la Fransabank Syria (+2,9 milliards de livres syriennes).

En parallèle, la Bank al-Sharq et la Syria Gulf Bank ont vu leurs dépôts augmenter de 17,2% (1,7 milliard de livres syriennes), de 7% (0,96 milliard de livres syriennes) respectivement. Les dépôts de la Bank Audi Syria ont, quant à eux, diminué de 2,8% (-1,4 milliard de livres syriennes) depuis la fin de 2011, affichant ainsi la seule baisse parmi les filiales des banques libanaises opérant en Syrie au cours du trimestre, toujours selon les mêmes sources.

Notons que les dépôts de la Bank of Syria and Overseas demeurent inchangés. Le ratio des crédits/dépôts s’est de son côté maintenu à 50,5% à la fin mars 2012 contre un taux de 56,7% fin 2011. Les fonds propres des sept banques se sont élevés à 38,3 milliards de livres syriennes, soit 637 millions de dollars, un chiffre qui constitue une hausse de 8,7% depuis la fin 2011.

En parallèle, les profits nets cumulés des sept banques ont atteint 2,9 milliards de livres syriennes, soit 48,6 millions de dollars au premier trimestre de l’année, un chiffre qui constitue une augmentation de 364% par rapport aux 0,63 milliard de livres syriennes réalisées à la même période de l’année dernière.

 


Les autres actualités des finances
Toute l'actualité: Affaires | Finances | Economie