Le Liban classé au 61e rang mondial en termes d’innovation
11-07-2012 | par P.S. | source: Lebanon this Week
Mots clés : INSEAD, innovation, Indice

Le Liban est arrivé au 61e rang parmi 141 pays et 9e sur les 15 pays arabes dans le classement de l’indice de synthèse de l’innovation calculé par l’Insead pour l’année 2012.

Dans ce même rapport, le Liban occupe la 18e place sur les 40 pays à revenu moyen-supérieur. En 2011, le Liban se situait à la 49e place sur 125 pays, 5e rang des 15 pays arabes et 7e sur les 30 pays à revenu moyen-supérieur.

Cet indice mesure l’innovation au sens large incluant les innovations commerciales et sociales, mais aussi scientifiques. Il classe le niveau d’innovation de chaque pays sur une échelle de 0 à 100, où 100 représente l’économie la plus innovante.

L’indice combine 84 variables, regroupées en deux sous-divisions. La première réunit les facteurs endogènes de l’innovation avec les institutions économiques, le capital humain et de recherche, l’infrastructure, la sophistication du marché et des affaires. L’autre rassemble les facteurs exogènes comme le savoir-faire, les technologies et le niveau de créativité.

Les pays intégrés à ce classement représentent au total 95% de la population et 99,4% du PIB mondial.

Le Liban se place devant la Macédoine, l’Ukraine, l’Inde et derrière le Brésil, la Tunisie ou le Costa Rica. Au Moyen-Orient, le pays du Cèdre se situe avant le Maroc, l’Egypte, l’Algérie mais après la Tunisie, la Jordanie et le Koweït.

Au niveau des pays à revenu moyen-supérieur, le Liban dépasse la Macédoine mais se positionne après le Costa Rica. Avec une note de 36,21 points, en baisse de 2,4% par rapport à 2011 (37,11 points), il réalise le déclin le moins important parmi les sept pays arabes dont le niveau d’innovation a diminué en un an.

Aussi, la note du Liban se situe en dessous de la moyenne globale de 36,81 points mais au-dessus de celle des pays à revenu moyen-supérieur, 35,24 points, la moyenne de la région MENA étant à 34,24 points et celle des pays arabes à 33,26 points.

Si le Liban dépasse la Géorgie, la Tunisie et la Serbie en termes d’innovation liée à des facteurs endogènes, il reste derrière la Thaïlande, la Russie et le Koweït. Au niveau régional, le Liban se place devant le Maroc, la Jordanie et la Tunisie alors qu’il est derrière le Koweït, Oman et l’Arabie saoudite. Il se situe également devant la Serbie, mais derrière la Russie dans la catégorie des pays à revenu moyen-supérieur.

 


Les autres actualités de l'économie
Toute l'actualité: Affaires | Finances | Economie