Homo economicus, prophète (égaré) des temps nouveaux
Nayla Mégarbané, Janvier 2013

Par Daniel Cohen
Éditions
Albin Michel, 2012

215 p., 18,5 €, Librairie Antoine

La société devient de plus en plus compétiti- ve, l’obsession des chiffres et la manie des classements s’impo- sent partout : l’écono- mie guide le monde. Mais vers quelle desti- nation ? Pour l’auteur,
l’économie tend à imposer son propre modèle, celui où la compétition l’emporte sur la coopé- ration, où la richesse acquise renforce le besoin d’en accumuler davantage, et où “l’homo eco- nomicus” se hisse au-dessus des autres. L’ouvrage livre une réflexion sur le rapport entre la quête du bonheur individuel et la marche des sociétés. Passant de la Rome Antique au Pékin d’aujourd’hui, scrutant les enjeux des révolu- tions numérique et génétique, il dresse une vaste carte du monde contemporain.


Noms cités : PAC