Misère de la pensée économique
Nayla Mégarbané, Décembre 2012
 

Par Paul Jorion
Éditions Fayard, 2012
355 p., 22 €, Librairie Antoine

Au plus fort de la crise, le silence des économistes est assourdissant, tout comme l’impuissance des élites politiques et des dirigeants financiers. Et pour cause : ils sont bien peu nombreux à avoir su anticiper les événements qui ont eu lieu depuis 2007. Comment la machine a-t-elle pu s’emballer à ce point sans faire réagir ceux qui avaient le pouvoir et les capacités d’éviter les catastrophes en chaîne ? Comment la pensée économique a-t-elle pu se fourvoyer autant ? Pourquoi n’est-elle pas capable d’inventer des solutions audacieuses et enfin efficaces ? Constatant les errements des doctrines, l’auteur bouscule les dogmes établis et propose des voies inédites pour l’avenir.


Noms cités : Eni