Se déplacer
Le Segway à Beyrouth
Muriel Rozelier, Août 2012

Dans les années 50, les fans de science-fiction rêvaient d’immenses métropoles ancrées dans le ciel, remplies d’engins volants et d’autoroutes magnétiques. Aujourd’hui, il suffit d’un tour au Beirut Seafront pour se croire à nouveau dans un roman de science-fiction. On y croise les adeptes de Segway, cette sorte de trottinette géante, roulant à douce allure et en silence dans les longues allées du BIEL. Le Segway a été inventé au début des années 2000 par Dean Kamen, un Américain, détenteur d’une centaine de brevets. Ce qui fait son succès, c’est sa facilité d’utilisation : cet engin, doté d’un moteur électrique, reproduit la marche humaine et se fonde sur le principe de l’équilibre dynamique. En clair, penchez-vous en avant, il avance ; en arrière, il s’arrête automatiquement. 100 % écolo, il permet de “rouler” à une vingtaine de kilomètres à l’heure. Adapté aux courts et moyens trajets en ville, le Segway s’impose comme une alternative aux modes de transport urbain traditionnels. Il est ainsi idéal pour des déplacements quotidiens en ville… Dans une ville bien sûr dotée d’espaces pour des transports alternatifs… Ce qui n’est pas encore le cas à Beyrouth. À défaut, sachez que le Liban possède une équipe de polo en Segway, qui a fini cinquième lors des derniers Woz Cup de Stockholm.
http://www.segway.fr/
À l’achat environ 10 000 dollars ; location beirutbybike.com


Tentations précédentes