Vins & spiritueux

Avenir méditerranéen
Un second vin pour Baal

Un second vin pour Baal
Muriel Rozelier, Février 2017

Dans la mythologie antique, Baal est un dieu hédoniste et sauvage. Pour le lancement de son second vin, Sébastien Khoury, qui officie aux commandes du Domaine de Baal, situé sur les hauteurs de Zahlé, a imaginé un “petit Baal”, à l’énergie punk rock. « Il y avait une demande sur le marché local comme étranger pour un vin plus accessible que le Baal classique, vendu autour de 30 dollars », assure le créateur. Assemblage de merlot, syrah et cabernet-sauvignon, ce Petit Baal 2014 n’a passé que 12 mois en fûts (usagés). « C’est un vin assez structuré, porté sur la pureté du fruit et la fraîcheur. » Produit à 5 000 bouteilles, il devrait atteindre les 10 000 en vitesse de croisière. « Poète aux semelles de vent », pour reprendre une expression de Bertolt Brecht, qui mettait Baal en scène dans l’une de ses pièces de théâtre, Petit Baal nous offre une version plus douce, quasi “alcaline” des élans aristocratiques de son aîné. « Petit Baal est un second vin. Je conserve les meilleures vignes pour l’élaboration de mon haut de gamme, dont je redéfinis d’ailleurs l’assemblage en jouant sur un mixte cabernet-sauvignon et cabernet franc. Cela ne signifie pas qu’il est moins bon. »
Petit Baal, 13 dollars.