Qatar
Total réduit sa participation dans un champ pétrolier
P. S., Janvier 2013

Total va réduire de 100 % à 40 % sa participation dans le champ pétrolier d’al-Khalij au large du Qatar dans le cadre d’un nouvel accord sur 25 ans avec la compagnie nationale Qatar Petroleum (QP), a annoncé le géant pétrolier français.           « Selon le nouveau protocole d’accord, QP et Total détiendront une participation de respectivement 60 % et 40 % dans le champ pétrolier », indique Total dans un communiqué, sans donner de détails financiers. Total détenait jusque-là 100 % du champ, selon le document de référence du groupe pétrolier français. « Total restera l’opérateur du champ », précise le groupe mercredi. Situé à environ 130 kilomètres à l’est des côtes qataries, le champ d’al-Khalij a été découvert par Elf Aquitaine (depuis absorbé par Total) en 1991, la production ayant débuté en 1997. Un premier accord de partage des revenus signé en 1989 arrive à échéance début 2014. « Ce nouvel accord illustre les partenariats de long terme établis avec l’État du Qatar et reflète la volonté de Total de travailler main dans la main avec QP », fait valoir Yves-Louis Darricarrère, le patron de l’exploration-production chez Total, cité dans le communiqué. Total est très présent dans le petit émirat du Golfe, avec une production de 155 000 barils équivalent pétrole par jour en 2011, et plusieurs participations, notamment dans la raffinerie géante de Ras Laffan ou dans le complexe de gaz naturel liquéfié Qatargas 1.