Déficit de la balance des paiements : huit milliards de dollars
Pierre Sawaya, Mai 2012

La balance des paiements égyptienne a affiché un déficit de 8 milliards de dollars au second semestre de 2011 contre un excédent de 0,6 milliard à la même période l’année passée.
Le déficit de la balance des transactions courantes a augmenté de 60 % en raison de l’augmentation du déficit de la balance commerciale (-7 %) à -15,6 milliards de dollars, entraînée par une hausse des importations de marchandises (+7,5 %) supérieure à celle des exportations (+7,3 %). Les revenus du tourisme ont, quant à eux, chuté de 27 %. Ils passent alors de 6,9 milliards de dollars au deuxième semestre 2010 à 5 milliards au deuxième semestre de l’année 2011.
À l’inverse, les revenus du canal de Suez ont progressé de 7 % à 2,6 milliards.
Enfin, à noter la hausse significative des transferts (+33 %), au sein desquels la hausse des transferts privés (composés  principalement  des  revenus des  migrants)  s’élève  à  7,9  milliards de  dollars  (+28 %), et celle des transferts officiels (dons au gouvernement égyptien) à 522 millions contre 167 pour la même période en 2010.
Sur l’ensemble de l’année 2011, la balance des paiements atteint un déficit de 18,3 milliards de dollars (contre un surplus de 1,3 milliard en 2010).
La chute des recettes du tourisme avoisine les 30 %, à 8,7 milliards.


Noms cités : LIA