Golfe
Des avoirs extérieurs en hausse de 1 900 milliards de dollars
Pierre Sawaya, Juin 2012

Les avoirs extérieurs nets des monarchies du Golfe doivent atteindre 1 900 milliards de dollars en 2012 grâce aux prix élevés du brut, a annoncé l’Institut de la finance internationale (IIF).
L’IIF précise que ces avoirs sont en hausse de 19 % par rapport aux 1 600 milliards d’actifs détenus fin 2011 par l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le Koweït, le Qatar, Oman et Bahreïn.
L’Arabie saoudite était l’an dernier en tête avec des avoirs extérieurs nets de 613 milliards de dollars, suivie de près par les Émirats (503 milliards de dollars), le Koweït (396 milliards de dollars) et le Qatar (59 milliards de dollars).
Ces avoirs devraient augmenter à 2 140 milliards de dollars à la fin de 2013 si les prix du pétrole et les niveaux de production restaient inchangés, indique l’IIF.
Les six monarchies du Conseil de coopération du Golfe (CCG), dont le sous-sol recèle 40 % des réserves mondiales de pétrole et 25 % de celles de gaz naturel, ont une capacité de réserve en matière de production pétrolière de 2,5 à 3 millions de barils par jour. Elles doivent réaliser des recettes pétrolières record de 572 milliards de dollars cette année, contre 538 milliards en 2011.


Noms cités : PAC