Émirats arabes unis
Discussions “sérieuses” entre Air France-KLM et Etihad, en vue d’une coentreprise
Pierre Sawaya, Juillet 2012

La compagnie aérienne franco-néerlandaise Air France-KLM mène des discussions “sérieuses” avec la compagnie nationale des Émirats arabes unis Etihad Airways en vue de la formation d’une coentreprise, a indiqué KLM.
« Il s’agit de discussions sérieuses afin de déterminer la meilleure manière dont les deux sociétés peuvent collaborer, et ce qui est discuté en ce moment, c’est une coentreprise », a déclaré Joost Ruentol, un porte-parole de la compagnie aérienne KLM, branche néerlandaise d’Air France-KLM. « Une entrée de Etihad au capital d’Air France-KLM, telle qu’elle a été annoncée dans les médias dernièrement, n’est pas à l’ordre du jour », a ajouté M. Ruentol. Air France-KLM avait récemment répété à plusieurs reprises son souhait de conclure une alliance commerciale et non capitalistique avec Etihad Airways. « Si on ne peut pas les battre, il faut se joindre à eux », a déclaré le directeur exécutif de KLM, Peter Hartman.
La compagnie aérienne franco-néerlandaise cherche de la sorte à concurrencer la compagnie Emirates et à profiter des avantages dont bénéficient les compagnies aériennes arabes pour l’achat de carburant, selon le quotidien populaire néerlandais De Telegraaf, qui avait affirmé le 6 juin qu’Etihad Airways était intéressée par une prise de participations dans Air France-KLM et discutait de cela avec la compagnie franco-néerlandaise. Etihad a récemment multiplié les acquisitions, portant sa part dans Air Berlin à près de 30 % et achetant près de 3 % d’Aer Lingus. Elle a également porté à 4,99 % sa participation dans Virgin Australia, dont elle veut à terme détenir 10 %.


Noms cités : Aer Lingus, Air Berlin, Air France, Emirates, Etihad Airways, Peter Hartman, KLM, Joost Ruentol, Virgin Australia