Arabie saoudite
Jaguar Land Rover pourrait produire en Arabie
Pierre Sawaya, Octobre 2012

Tata Motors, le groupe indien propriétaire de Jaguar Land Rover, envisage de construire une usine en Arabie saoudite pour assembler une partie des véhicules des deux marques britanniques Jaguar et Land Rover. L’Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole et première économie du Moyen-Orient, cherche depuis des décennies à diversifier son économie, encore dominée par l’exploitation des ressources naturelles. La nouvelle usine automobile pourrait être installée à côté d’une fonderie d’aluminium, a expliqué le président de Tata Motors, Ratan Tata. « Cette fonderie pourrait rendre très compétitive la production d’aluminium en Arabie saoudite. Ainsi, en regardant à très long terme, si nous y installons une usine d’assemblage avec un important atelier de pressage, étant donné l’importance de l’aluminium dans nos produits, cela pourrait être intéressant », a-t-il dit. La fonderie d’aluminium à laquelle il fait référence est une coentreprise entre la Saudi Arabian Mining Co. (Maaden) et le groupe américain Alcoa. Elle doit entrer en production l’an prochain.