Irak
Inauguration du champ pétrolifère d’Halfaya
Pierre Sawaya, Août 2012

L’Irak a inauguré le champ pétrolifère d’Halfaya dans le sud du pays, dont la production, confiée à un consortium sino-franco-malaisien, doit atteindre plus d’un demi-million de barils par jour (b/j) d’ici à cinq ans. La production a démarré exactement au mois de juin, a déclaré Fayçal Abdallah, un porte-parole du ministère de l’Énergie.
Au cours de cette phase initiale longue de trois semaines, la production a atteint 70 000 b/j. À l’horizon 2017, la production du champ, situé dans la province de Missane, devrait être portée à 535 000 b/j. Ses réserves sont estimées à 4,09 milliards de barils. Le consortium est mené par le chinois CNPC (37,5 %) et compte dans ses rangs le français Total et le malaisien Petronas (18,75 % chacun), alliés à la société irakienne publique South Oil Company (25 %).
CNPC, Total et Petronas avaient remporté le champ d’Halfaya lors d’enchères organisées en décembre 2009, proposant une rémunération de 1,40 dollar par baril. La question des hydrocarbures est centrale en Irak, qui compte principalement sur cette manne pour financer sa reconstruction après des décennies de guerre et de sanctions. À l’heure actuelle, le pays produit un peu plus de 3 millions de b/j.