Nouveau projet
Bella Casa
Guillaume Boudisseau, Juin 2012

La société immobilière MENA Capital a lancé en grande pompe fin mai 2012 son nouveau projet immobilier : Bella Casa.
Situé dans le secteur Adlié (entre l’immeuble de la TVA et la zone ferroviaire de la Corniche el-Nahr) sur une parcelle d’environ 8 000 m2, Bella Casa se compose de trois tours résidentielles de 22 à 28 étages.
« L’acquisition de cette parcelle remonte à l’été 2011. Nous étions à la recherche d’une vaste parcelle dans la première couronne de Beyrouth. Finalement, ce site est idéal. Il est facile d’accès et le secteur est calme. Il s’agit d’un îlot avec trois façades qui fait toujours partie d’Achrafié, d’où notre slogan : “Escape the city… inside the city” », explique Nabil Sawabini, fondeur et PDG de MENA Capital.
La multiplication des projets dans le secteur Adlié-Corniche el-Nahr confirme le boom immobilier de cette partie de la ville. L’avenue Pierre Gemayel, qui s’étire du musée national à Fiat, s’affirme comme une adresse d’affaires avec plusieurs immeubles de bureaux comme The Pearl. En revanche, à l’intérieur, les immeubles sont uniquement résidentiels comme Le Cyprès, Trillium Beirut et Factory Lofts. Véritable réserve foncière, les promoteurs y disposent de nombreuses parcelles à bâtir. Une nouvelle ville est en train de se créer. « La région a de l’avenir », confirme brièvement Nabil Sawabini.
Dessiné par le cabinet R&K (Rachid Karam), Bella Casa est un complexe résidentiel qui totalise 182 appartements d’une, deux ou trois chambres à coucher avec des simplex de 120 à 264 m2, des lofts avec un jardin privé et des penthouses de 184 à 389 m2. Les travaux d’excavation doivent commencer en juin 2011. Les promoteurs tablent sur une livraison au cours de l’été 2015.
Comme ses concurrents (Ashrafieh 4748 et Trillium Beirut) déjà sur le marché et également situés dans la zone Adlié-Corniche el-Nahr, Bella Casa dispose des services classiques d’une résidence fermée : 5 000 m2 d’espaces verts, deux piscines, une aire de jeux, une salle de gym et une piste de jogging.
Après les projets haut de gamme comme I. Sursock Residences, Hochar Tower, Koreytem Gardens et Skygate, MENA Capital cible une nouvelle clientèle avec Bella Casa. « Nos précédents projets correspondent à une niche spécifique. Désormais, le marché est différent. Depuis quatre-cinq ans, la hausse des prix bloque l’accès pour les locaux et les expatriés à la propriété à Beyrouth. Pour cette raison, nous nous sommes orientés vers de petites surfaces plus adaptées aux budgets des clients. Notre cible est de proposer des appartements de 400 000 à un million de dollars », précise Nabil Sawabini.
Après une importante campagne publicitaire, la commercialisation des appartements a démarré avec une réduction de 15 % sur une trentaine d’unités, ce qui donne une gamme de prix de 2 800 à       4 000 dollars le m2. Les prix augmentent de 50 dollars le m2 par étage. « Suite à notre campagne dans la presse locale début mai, nous avons été sollicités par des clients curieux d’avoir plus de détails sur notre grille de prix et de connaître l’emplacement du projet », dit Nabil Sawabini. Avec 35 000 m2 de surfaces résidentielles (y compris les terrasses et les jardins privés), le projet devrait totaliser environ 120 millions de dollars de vente. Bank Audi s’est associée avec MENA Capital pour faciliter l’obtention de prêts immobiliers.
Depuis fin 2011 et le printemps 2012, MENA Capital vient de terminer trois immeubles à Beyrouth : Koreytem Gardens à Ras Beyrouth, Hochar Tower à Jal el-Bahr et I. Sursock Residences à Sursock. Toujours en cours de construction, le projet Skygate – rue George Haimari à Sassine – sera livré dans deux ans. Environ 60 % des appartements ont déjà été vendus. La grille des prix commence à 6 000 dollars le m2, soit presque autant qu’au centre-ville de Beyrouth.


Noms cités : Bank Audi, MENA Capital, Nabil Sawabini, PAC, Total, Néos, R&K
Les interviews
Les nouveaux projets