Nouveaux projets
Factory Lofts
Guillaume Boudisseau, Octobre 2010
Mots clés : immobilier

La société Loft Investments ambitionne de créer une nouvelle région résidentielle à Achrafié entre le Fleuve de Beyrouth et le secteur Adlié. « Nous allons créer la rive gauche de Beyrouth en référence à celle de Paris », s’enthousiasme Ayad Nasser, partenaire de Loft Investments.
Situé sur une parcelle de 5 400 m2 achetée en décembre 2009, Factory Lofts s’étire sur huit étages et totalise 99 unités de 100 à 650 m2 dont une majorité de 200 à 300 m2. Le projet dispose de neuf ascenseurs et les appartements tous différents les uns des autres bénéficient d’une hauteur sous plafond de 5,3 mètres, de larges espaces ouverts et d’un minimum de partitions.
Signé de l’architecte Bernard Khoury, Factory Lofts offre un profil atypique, puisque le projet épouse la forme en demi-lune de la parcelle dont le périmètre fait 430 mètres.
Alors que le lancement des travaux ne devrait pas démarrer avant le début 2011 dans l’optique d’une livraison au cours de l’été 2014, 70 % du projet est déjà prévendu. Les ventes se sont essentiellement basées sur le bouche-à-oreille et le réseau des promoteurs. Les acquéreurs qui ne veulent pas des logements classiques sont exclusivement des Libanais principalement des résidents et une minorité d’expatriés. « Quand nous avons acheté ce terrain, beaucoup pensaient que nous n’allions pas vendre parce que le projet se trouvait dans une région vierge. Nous avons voulu relever le challenge. Finalement, nos clients ont été séduits par le site qui est calme et peu urbanisé. Certains ont acheté alors que ni les plans ni le design n’étaient finalisés. Notre taux de vente actuel prouve que nous sommes en train de réussir notre pari », clarifie Ayad Nasser, qui affiche un prix de vente de 3 500 dollars le m2 au premier étage.
Loft Investments compte plusieurs projets immobiliers à Faraya, à Achrafié, autour du Grand Lycée et le long de la Corniche du Fleuve dont le projet de forme cylindrique Artist’s Loft qui est déjà vendu à 60 %.

 


Noms cités : Loft Investments, Bernard Khoury, Ayad Nasser
Les interviews
Les nouveaux projets