Les vins libanais présents à la London Wine Fair
09-05-2012 | par M.R. | source: CDL
Mots clés : Domaine des tourelles, Ixsir, Coteaux de Botrys, Château Ka, Château Ksara, London International wine Fair, LIWF, Batroun Mountains, Château Kefraya, Château St. Thomas, Karam winery

Pour la deuxième année consécutive, les vins libanais seront présents à la 33e édition de la London international wine Fair (LIWF), l’une des plus importantes foires de vins au monde, qui se tiendra sur trois jours du 22 au 24 mai 2012.

Neuf domaines libanais ont choisi de se regrouper autour d’un Pavillon des vins libanais (stand N11). Il s’agit de Batroun Mountains, Château Ka, Château Kefraya, Château Ksara, Château St. Thomas, Coteaux de Botrys, Domaine des Tourelles, Ixsir et Karam winery. Coteaux de Botrys et Batroun Mountains, qui ont rejoint l’Union Vinicole du Liban (UVL) cette année, y participent pour la première fois. De son côté, Château Musar sera présent sur un stand indépendant.

« La foire de Londres est un carrefour international de première importance. J’espère y faire connaître nos vins et y trouver des acheteurs et des clients pour développer notre activité à l’étranger », explique Nayla Bitar, qui dirige les Coteaux de Botrys, un vignoble situé dans la région de Batroun à Eddé.

Coût de l’opération ? Quelque 60.000 livres (presque 100.000 dollars) répartis entre les neuf participants. Soit un peu plus de 11.000 dollars par cave.

Selon Madeleine Waters, responsable de l’agence de communication Coco PR (Londres), en charge de l’organisation du Pavillon libanais de la LIWF et de la campagne générique Wines of Lebanon qui lui est associée, cette présence  améliore la reconnaissance des vins libanais auprès des grands amateurs de vins.

« Environ 15.000 visiteurs, en provenance du Royaume-Uni ou du reste du monde, se rendent à la Foire de Londres. La plupart sont des professionnels qui l’utilisent comme une plate-forme d'achat, pour prendre connaissance des derniers vins sur le marché, des nouvelles régions émergentes et des grandes tendances de l'industrie ».

Pour preuve, ajoute-t-elle, les vins libanais gagnent du terrain au Royaume-Uni :  « Si on en croit les chiffres de la douane libanaise, entre 2010 et 2011 les exportations vers le Royaume-Uni ont ainsi bondi de 26% ».

Pour Faouzzi Issa, œnologue du Domaine des Tourelles (Chtaura), sa participation à la LIWF a une incidence directe sur son activité : « Ce n’est pas un hasard si Marks & Spencer a choisi de référencer plusieurs caves libanaises dont le Domaine des Tourelles ». D’autres, comme Ixsir, ont  pu y trouver un nouvel importateur, en l'occurence Enotria, l'ancien de Château Kefraya.

Le Pavillon libanais organise différentes « master classes », dirigées par le Master of Wine (MW)* Tim Atkins et le libanais Michaël Karam. Les deux experts y présentent une vue d’ensemble de l’industrie viticole libanaise et assurent conjointement quatre grandes dégustations.

* L’une des plus prestigieuses distinctions à exister parmi les fanatiques du vin. Le titre de Master of Wine est décerné depuis les années 50 à une dizaine d’individus (amateurs ou professionnels) chaque année, par l'Institut des Masters of Wine de Grande-Bretagne.

 


Les autres actualités des affaires
Toute l'actualité: Affaires | Finances | Economie