Château Saint-Thomas lance le premier pinot noir du Liban
14-05-2012 | par F.M. | source: CDL
Mots clés : Vin, Bekaa, château Saint Thomas, pinot noir

Le Pinot ? C’est le cépage emblématique des vins de Bourgogne. C'est aussi un cépage rouge important de Champagne et l'unique cépage rouge d'Alsace.

Ce très vieux cépage, qui pourrait provenir de vignes sauvages sélectionnées et cultivées au moment de l’arrivée des Romains dans la région de Bourgogne, s'est ensuite propagé aux nouvelles régions viticoles, notamment dans l'Oregon, 3e région viticole des Etats-Unis, où il a su s'acclimater.

Mais au Liban, sa culture semblait impossible tant ce cépage est réputé difficile, détestant en particulier la chaleur et l’humidité, typiques du climat libanais.

Cette réputation n’a pourtant pas arrêté Joe-Assad Touma, œnologue de Château Saint-Thomas (Békaa ouest) qui vient de lancer son Pinot Noir 2008 sur le marché. « Mon père et moi adorons le pinot, cela fait des années que j’avais ce projet en tête », explique Joe. « Sortir ce vin était un défi, car sa culture s’avère délicate dans une région comme le Liban : il lui faut normalement un écart de plus de 15 degrés entre le jour et la nuit et un climat tempéré pour donner des raisins de bonne qualité ».

Pour trouver un terroir capable de réunir ces conditions climatiques, Saint-Thomas a expérimenté trois parcelles différentes dans la Békaa : à 900 mètres d’altitude, à 1000 mètres et à 1200 mètres. C’est ce dernier terrain qui a été finalement retenu pour la culture du premier pinot noir libanais.

Aujourd’hui, Château Saint-Thomas lance sur le marché son tout premier millésime, le 2008, vieilli 6 à 7 mois en fûts de chêne (bois utilisé pour la deuxième fois). « C’est un très bon vin, qui a du potentiel au Liban, mais il faut être patient pour en profiter », commente Joe Touma.

La première dégustation de ce pinot noir libanais a eu lieu à la London Wine Fair en 2011, « où elle a eu un franc succès », selon le producteur.

Quand il aborde les caractéristiques de son vin, Joe Touma est très précis : "C'est un vin très complexe et expressif, son goût est dû à l'abondance du soleil qui fait ressortir les arômes de fruits tels le cassis, la mûre et les pruneaux confits. Ce pinot est aussi très épicé, avec des saveurs fortes de cannelle et un léger goût de gingembre".

Château Saint-Thomas projette de le commercialiser en France, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, au Canada, en Allemagne et en Suisse, pays où le pinot noir est très apprécié.

Au Liban, le millésime 2008 sera commercialisé à 30.000 livres libanaises (20 dollars). Pour l’instant, ce vin n’est disponible que dans certains restaurants de la capitale levantine, mais d’ici la fin du mois de mai, des magasins spécialisés et des cavistes devraient également le proposer aux Beyrouthins. Environ 8.000 bouteilles sont destinées au marché national.


Les autres actualités des affaires
Toute l'actualité: Affaires | Finances | Economie