Un article du Dossier

Les banques libanaises maintiennent leur activité malgré une conjoncture assombrie

Bilan et perspectives. La Bank of Beirut a continué de délivrer une performance remarquable malgré un contexte politique et économique instable. Nos actifs ont atteint 13,7 milliards de dollars fin 2013 (+18 %), entraînant dans leur sillage une augmentation des profits à plus de 145 millions de dollars (+11 %). Compte tenu des résultats du premier semestre (voir tableau), notre performance en 2014 devrait être équivalente sinon meilleure que celle de 2013.

Présence internationale. Notre expansion internationale a toujours été guidée par le besoin de nous diversifier dans les pays de la diaspora ou dans des pays économiquement développés, et ce afin de capter une part de marché dans le domaine du financement du commerce international. La Bank of Beirut est ainsi présente directement via un réseau de 22 agences ou des banques filiales en Australie, au Royaume-Uni, en Allemagne, à Chypre et au sultanat d’Oman. Nous opérons aussi des bureaux de représentation à Dubaï, Abou Dhabi, Lagos, Bagdad, Accra et, tout dernièrement, Tripoli en Libye. La part du réseau international dans le bilan consolidé avoisine actuellement les 20 %. Dans ce contexte, notre objectif est d’accroître nos parts de marché dans ces pays et de poursuivre l’expansion de notre réseau d’agences, en particulier en Australie où nous souhaitons doubler le nombre d’agences (16) au cours des prochaines années afin de renforcer notre proximité avec nos clients dans ce pays.

Principaux axes stratégiques. Notre stratégie a été établie depuis bientôt une dizaine d’années et fixait pour la banque trois priorités essentielles : se renforcer sur le marché local en ciblant les régions encore peu desservies ; continuer de se développer dans des pays à risques extrêmement modérés ; et bénéficier de certaines économies d’échelle à travers de nouvelles sources de revenus et gains de productivité. La Bank of Beirut s’est donc orientée vers les métiers bancaires ou parabancaires générateurs de commissions. Nous sommes le leader sur le marché du financement du commerce international avec une part de marché supérieure à 30 %. Dans le domaine de l’Asset Management, nous avons été la première banque au Liban à commercialiser ses propres fonds d’investissement. En ce qui concerne l’assurance, nous avons établi notre propre société de courtage et celle d’assurance-vie. Finalement, nous sommes, via notre filiale BoB Finance, les agents de Western Union au Liban.
dans ce Dossier