Le Parlement a autorisé le gouvernement à ratifier : • Un accord de financement avec la BEI d’un montant de 30 millions d’euros destiné au projet de modernisation de l’industrie. Les prêts varieront entre 50 000 et 2 millions d’euros et seront accordés par les banques suivantes : Audi, Méditerranée, Banque du Liban et d’Outre-Mer, Banque Libano-Française, Saradar, Byblos, Crédit Libanais, Fransabank, Société Générale. • Un accord de prêt concernant un programme de coopération agricole avec les États-Unis. D’un montant de 15 millions de dollars, ce programme vise à réhabiliter la productivité des petits agriculteurs et éleveurs de bétail. Il comprend l’importation de 5 000 vaches laitières (Holstein), de fourrage et de semis, le soutien à la formation, une assistance technique, des soins vétérinaires, la fourniture de vaccins… • Un accord de financement avec l’Agence française de développement d’un montant de 2 millions d’euros (taux d’intérêt : 3,5 %), qui sera affecté à la réhabilitation du réseau d’eau potable de Jezzine. Ce financement concerne l’exécution des travaux urgents : la réhabilitation des sources et d’une partie des canalisations principales, la protection des cours d’eau ainsi que la réhabilitation des réservoirs, des stations de pompage et des réseaux d’adduction primaires et secondaires. • Un accord de prêt de 80 millions de dollars avec la Banque mondiale, destiné à la réhabilitation et à la modernisation des infrastructures municipales : routes, eau, égouts (à l’exception de celles des grandes villes telles que Beyrouth, Tripoli, Saïda et Zahlé). • Un accord de prêt de 56,57 millions de dollars avec la Banque mondiale qui sera affecté à l’enseignement public.