La créatrice de bijoux Marie-Azeez el-Khoury entretint une longue correspondance avec Khalil Gibran Sotheby's

Lundi 13 novembre, lors de la vente aux enchères de Sotheby's à Dubaï, la bataille la plus âpre a eu lieu autour de lettres manuscrites et de dessins à la mine de plomb du grand poète et artiste libanais Khalil Gibran.

Sans valeur artistique réelle, ces papiers et dessins se sont pourtant échangés à plus de quatre fois leurs estimations, pour finir à quelque 100.000 dollars (prix marteau) pour la correspondance et 47.000 dollars pour certains des dessins sur papier.

« Ces objets, d'une très grande rareté, ont déclenché de véritables batailles entre collectionneurs. (...) Les pièces sont issues des échanges épistolaires entre le poète et Marie Azeez el-Khoury (photo 1), patronne et amie du Khalil Gibran », précise le communiqué de Sotheby'

L’affrontement entre collectionneurs acharnés sur ces pièces historiques confirme l'engouement du marché pour l'artiste libanais émigré aux Etats-Unis : en 2016 déjà, une de ses peintures avait été adjugée 270.000 dollars (frais inclus), soit presque dix fois sa valeur initiale. C'était alors la première fois qu'une toile de Khalil Gibran figurait dans une enchère, selon la maison Bonhams, qui l'avait proposée à l’encan. Un lot de lettres manuscrites s'était également envolé pour 183 750 dollars, il y a quelques années.

Les autres artistes libanais, dont les œuvres étaient proposées à Dubaï, n'ont pas non plus démérité. Ils totalisent près de 13% de l'ensemble des ventes de la soirée, qui ont cumulé à 3,62 millions de dollars en tout.
Parmi elles, une très touchante peinture de Paul Guiragossian : dénommée « Lecture au coucher », cette toile est partie à 118.500 dollars (avant commission), doublant ses estimations initiales.

Une photographie de Fouad el-Khoury adjugée un peu moins de 19.000 dollars

L’autre grand record de la vente Sotheby’s vient du succès du photographe Fouad el-Khoury, qui prépare d’ailleurs une exposition à Beyrouth pour la fin du mois de novembre. Sa photographie "Sheriham", issue d'une édition de 13 copies, a été adjugée 18.750 dollars. Un prix certes en phase avec les estimations,  mais un record, pour l’heure, inégalé pour une œuvre de ce grand photographe de la guerre  libanaise.« Le marché commence à reconnaître la photographie comme un art à part entière dans la région. Ce record est d’autant plus important que cet artiste n'est pas un artiste conceptuel, comme c'est la mode aujourd'hui » , assure l'avocat et collectionneur Tarek Nahas, qui possède plusieurs tirages du photographe.

Il s'agissait de la première enchère de Sotheby's à se tenir à Dubaï, dans ses nouveaux locaux du Dubaï International Financial Centre. Auparavant, Sotheby’s avait pris ses aises à Doha.
La maison de vente londonienne a décidé de relocaliser à Dubaï après avoir constaté une croissance de 76 % du nombre d'acheteurs en provenance de la région et une augmentation de 80 % sur cinq ans du produit des ventes d'artistes moyen-orientaux.
Cette vente est en phase avec ces données : elle a attiré des amateurs de 33 pays différents et a réussi à vendre plus de 80 % des lots. Cinq artistes présentés ont même réalisé des records. Si on excepte les libanais mentionnés, ce sont les Iraniens qui ont mené la danse : une peinture, datée de 1965 de Bahman Mohasses, est partie à 375.000 dollars quand le « In media res » de Ali Banisadr  s’est échangé à 118.750 dollars.


ARTISTE
OEUVRES
ESTIMATIONS (DOLLARS)
VENTE
Paul Guiragossian  (1926-1993)
Lecture au coucher (1974-1977)
60 000 - 80 000
118 500
Khalil Gibran (1883 - 1931)
Série de 33 lettres manuscrites 1908/1920
24 000 - 28 000
100 000
Khalil Gibran
A portrait of Paul Wayland Bartlett (1909)
8 000 - 12 000
47 000
Ayman Baalbaki (1975)
Concrete Beirut Barrier (2013)
25 000 - 35 000
35 000
Mona Hatoum (1952)
Sans titre Willow cage (2002)
25 000 - 35 000
33 750
Khalil Gibran
Study of a male profile (1918)
5 000 - 7 000
26 250
Ayman Baalbaki    
Contrejour 7 (2009)
 15 000 - 20 000
23 750
Aref el-Rayes  (1928-2005)
Sans titre (1961)
18 000 - 25 000
22 500
Khalil Saleeby (1870 - 1928)
Solomé (1901)
18 000 - 25 000
21 250
Fouad el-Khoury (1945)
Sherihan, From Egyptian serie (1987 )
18 000 - 25 000
18750
Etel Adnan (1925)
Sans titre (1970)
8 000 - 12 000
10 000
Etel Adnan
Sans titre (1979)
7 000 - 9 000
8 750