Bonne nouvelle pour les investisseurs : l’économie de la planète se porte bien. La croissance mondiale devrait frôler les 4 % cette année, portée notamment par les États-Unis, et la tendance devrait se poursuivre l'an prochain. Mais cette dynamique risque de s’essouffler à moyen terme, prévient le FMI dans son dernier rapport. 

Shutterstock

Dix ans après la crise financière de 2008, qui avait plongé de nombreux pays dans la récession, l’économie mondiale a retrouvé la forme. La dynamique de croissance observée depuis le milieu de l’année 2016 s’est confirmée en 2017 et devrait s’accélérer cette année. Dans son dernier rapport sur les perspectives de l’économie mondiale, le Fonds monétaire international (FMI) table sur une hausse du produit intérieur brut (PIB) mondial de 3,9 % cette année et l’année prochaine contre 3,7 % en 2017. Cette accélération s’explique par une croissance plus rapide que prévu dans la zone euro, au Japon, en Chine et aux États-Unis, ainsi que par une reprise dans les pays exportateurs de produits de base. Mais attention. « Pour la plupart des pays, les taux de croissance favorables actuels ne dureront pas », prévient le FMI. Le groupe des pays avancés continuera d’enregistrer une croissance supérieure au potentiel cette année et l’année prochaine avant de connaître un ralentissement, tandis que la croissance dans les pays émergents et les pays en développement s’accélérera avant de se stabiliser. « Les dirigeants doivent profiter de l’occasion pour affermir la croissance, la rendre plus durable et mieux s’équiper pour faire face à la prochaine récession », ajoute-t-il.

L’institution s’inquiète notamment pour le commerce mondial. Si elle considère le partenariat transpacifique – qui m

dans ce Dossier