L’homme d’affaires américano-libanais, qui dirige un fonds d’investissement de 60 milliards de dollars, a participé à un évènement caritatif à Beyrouth au profit des victimes du 4 août, affichant son appartenance à une « double culture » qui a façonné son parcours.

Tom Barrack était de passage à Beyrouth, le week-end du 3 octobre.
Tom Barrack était de passage à Beyrouth, le week-end du 3 octobre. J.B.

Tom Barrack n’a pas hésité à mobiliser son carnet d’adresses pour apporter son soutien aux victimes, après la terrible double explosion du 4 août au port de Beyrouth. « Tom m’a demandé si je souhaitais participer à une action caritative et je lui ai tout de suite dit oui », raconte la star controversée du cyclisme Lance Armstrong, qu’il fréquente depuis quinze ans. Avec 41 participants, invités chacun à faire une donation, et les deux autres organisateurs de l'évènement - le fondateur du fonds d'investissement international T.I. Capital, Ziad Ghandour, et l'alpiniste Maxime Chaya - ils ont sillonné la capitale à vélo dimanche 4 octobre, depuis le port en passant par les locaux de plusieurs ONGs actives dans la réponse à la catastrophe. Le montant total des fonds levés au profit des associations Beit el Baraka, Offre joie, la Croix Rouge libanaise et Heartbeat n€

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample