Lutter contre l’impunité de la corruption au Liban en engageant des actions judiciaires depuis l’étranger, c’est l’ambition affichée de Accountability Now. Cette fondation, créée récemment en Suisse, a entamé une première démarche au Royaume-Uni. Objectif : pousser les autorités britanniques à enquêter sur les activités du gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé. Le Commerce du Levant s’est entretenu avec trois membres du Conseil de cette fondation : Bertrand du Pasquier, président du Conseil et ancien délégué du CICR, l’avocate Zena Wakim, et l'activiste Walid Sinno. 

Bertrand du Pasquier, Zena Wakim, et Walid Sinno font partie du Conseil d’administration d’Accountability Now
Bertrand du Pasquier, Zena Wakim, et Walid Sinno font partie du Conseil d’administration d’Accountability Now

Vous agissez au nom de la fondation Accountability Now, basée en Suisse. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette fondation ? 

Bertrand du Pasquier :  Il s’agit d’une fondation suisse d’intérêt public, dont le Conseil réunit des membres d’horizons différents, des avocats, des experts, des investigateurs et des diplomates. Sa mission est de lutter contre l’impunité des personnes politiquement exposées en entreprenant des actions juridiques concrètes à partir de l’étranger. Cela faisait déjà plusieurs mois qu’un groupe de personnes travaillaient, pour la plupart sur la base du volontariat, à constituer un dossier susceptible d’être présenté devant la justice. Les recherches de Accountability Now se basent sur des données disponibl

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample