La start-up Mumzworld, cofondée par la Libano-Palestinienne Mona Ataya, vient de lever 20 millions de dollars en série B auprès du fonds Gulf Islamic Investment, qui devient ainsi actionnaire majoritaire.

« Alors que nous sommes dans une période de ralentissement économique, nous sommes fiers d’avoir pu finaliser notre plus grande levée de fonds et d’avoir le soutien des plus importants investisseurs de cette région », dit Mona Ataya dans le communiqué de presse.

Basée à Dubaï, la plate-forme de commerce en ligne, spécialisée dans les produits pour mamans et jeunes enfants, compte étoffer son offre et attaquer le marché saoudien, où elle n’était pas encore présente.

« Le financement servira à pénétrer l’immense marché du e-commerce saoudien qui affiche un très fort taux de croissance tout en étant encore relativement mal desservi. Dans un marché où les barrières à l’entrée sont très importantes, nos partenaires sur place joueront un rôle-clé pour nous permettre d’offrir la meilleure expérience à nos clients », ajoute le communiqué.

Cette nouvelle injection de capital est la sixième depuis la création de Mumzworld en 2011. La précédente levée de fonds, clôturée en février et dont le montant n’a pas été communiqué, réunissait plusieurs investisseurs dont Tamer Group, Wamda Capital et Swicorp.

Mumzworld est l’une des jeunes entreprises les plus dynamiques de la région, classée huitième sur la liste Forbes des 100 meilleures start-up arabes en 2018. Sa croissance double chaque année et son chiffre d’affaires annuel est évalué à plusieurs dizaines de millions de dollars. La plate-forme offre actuellement plus de 200 000 produits livrables sous 24 heures à environ deux millions de clients répartis sur une vingtaine de pays.