Dans le cadre de la “vision économique du Liban”, le cabinet de conseil mandaté par le gouvernement, McKinsey, a identifié six principaux leviers de croissance et proposé quelques mesures pour développer les exportations du pays d’ici à 2025.

DIASPORA

Mettre en place un système de suivi de la diaspora, qui permet de recenser les émigrants (lieu de résidence, travail, famille,…), et réguler l’exportation de main-d’œuvre libanaise à l’étranger grâce à des accords intergouvernementaux (10 accords d’ici à 2025).

Renforcer ses liens avec le Liban, à travers des voyages de familiarisation pour les jeunes et une “journée de la diaspora libanaise”, par exemple. McKinsey propose d’introduire des cartes d’identité spéciales pour les émigrants, auxquelles 50 à 60 % de la diaspora libanaise pourraient adhérer d’ici à 2025.

Impliquer la diaspora dans l’économie libanaise, en l’encourageant à investir dans les secteurs productifs, à développer le capital humain à travers des programmes de parrainage/mentorat pour un transfert d’expertise et de connaissance, et à ouvrir de nouveaux marchés pour les exportations en devenant

dans ce Dossier