Les adeptes des bitcoins et autres cryptomonnaies sont de plus en plus nombreux au Liban. Certains s’y intéressent déjà depuis plusieurs années. Rencontre avec ces fans de la première heure.

« Cherche à acheter des bitcoins pour 10 000 dollars, quelqu’un a une idée par où commencer ? », « Quelle est la meilleure plate-forme pour acheter des bitcoins et comment payer ? », « Quelqu’un peut-il me conseiller un porte-monnaie sécurisé pour mes bitcoins ? »… Voilà des exemples des messages que l’on pouvait lire en décembre sur les deux groupes Facebook libanais dédiés aux échanges de bitcoins. Les sommets atteints par le cours de la cryptomonnaie depuis cet été attirent tous les jours de nouveaux utilisateurs, mais l’intérêt pour cette monnaie virtuelle au Liban n’est pas nouveau. Une petite communauté, discrète, mais active, se passionne pour la question depuis plusieurs années déjà.

Un groupe existe depuis janvier 2014 sur le réseau communautaire Meetup pour rassembler les aficionados du bitcoin et de la blockchain (technologie sur laquelle s’appuient le bitcoin et les principales cryptomonnaies) au pays du Cèdre. Baptisé “Bitcoin Blockchain Beirut”, il a été fondé par David Achkar, un temps à la tête de la start-up de paiements en bitcoins YellowPay qui a fermé depuis. Le groupe compte aujourd’hui plus de 380 membres, dont des investisseurs, des entrepreneurs, des banquiers, des étudiants en économie ou en finance, mais aussi de simples curieux. Un chiffre conséquent pour un petit pays comme le Liban. « Nous organisons régulièrement des conférences où nous faisons intervenir des économistes et des spécialistes de la cryptographie pour expliquer ce qu’est le bitcoin et enseigner comment l’utiliser », explique un membre de l'entité, qui a repris sa tête en 2015 mais préfère que son nom ne soit pas mentionné en raison du statut controversé de cette monnaie. « Une centaine de personnes assistent régulièrement aux rencontres que nous organisons », se félicite-t-il. L’organisation espère prochainement obtenir la reconnaissance du statut d’association.


dans ce Dossier