Les organismes de représentation de la communauté des affaires servent les objectifs politiques des autorités syriennes tout autant que les ambitions économiques de leurs membres.

Le régime syrien utilise les Chambres de commerce et les autres organismes de représentation pour récompenser, coopter et peser sur les choix de la communauté des affaires. Ces organismes servent aussi à des fins purement politiques, en tant que relais d’influence à l’échelle du pays mais aussi avec les partenaires étrangers. Voici quelques exemples de l’instrumentalisation de la communauté des affaires syriennes et des organes supposés la représenter.

Les conseils d’affaires avec les pays “amis”

Début octobre 2017, le ministère de l’Économie a annoncé qu’il s’apprêtait à relancer les conseils d’affaires bilatéraux avec 14 pays considérés comme “amis de la Syrie€