Un officiel syrien et un homme d’affaires ont ouvert le débat sur une nouvelle division administrative du pays.

La Commission régionale de planification a élaboré un plan de développement à long terme qui partagerait le pays en sept régions sans tenir compte des frontières administratives existantes.
La Commission régionale de planification a élaboré un plan de développement à long terme qui partagerait le pays en sept régions sans tenir compte des frontières administratives existantes.

Fin mars, la Commission régionale de planification (CRP) a annoncé avoir élaboré un plan de développement à long terme qui partagerait le pays en sept régions sans tenir compte des frontières administratives existantes.

Hassan Junaidan, le directeur de la CRP – qui ne doit pas être confondue avec la commission du Plan –, a déclaré au quotidien officiel el-Thawra, que celle-ci a cartographié les caractéristiques économiques et les atouts des régions syriennes et les a divisées avec l'objectif d’orienter les projets d'investissement et de développement en conséquence.

Les sept régions identifiées sont : la région de l'Est, qui comprendrait les trois gouvernorats actuels de Hassaké, Deir ez-Zor et Raqqa ; la région du Nord, qui comprendrait les gouvernorats d'Alep et d'Idleb ; la région centrale qui correspon