Avec un million de dollars d’investissement, la compagnie Starbust de Wadih Khalifé veut redonner vie à la rue Uruguay. Cette rue piétonne du centre-ville de Beyrouth abritait en 2016 pas moins de 21 établissements, mais le restaurant de Starbust, Tartan, est le seul à y être resté.

L’entreprise a désormais repris quatre espaces sur les 21 et y a ouvert Shutters, un restaurant international qui remplace Tartan, Boulangi, une boulangerie-pizzeria, Vyn, un pub anglais, et Walls, un bar-club. Le ticket moyen varie entre 20 et 25 dollars par personne, selon l’établissement.

« C’est la meilleure rue possible pour la vie nocturne : il n’y a pas de conflit avec les voisins et l’emplacement est idéal près des hôtels », justifie Wadih Khalifé. Les quatre établissements ouverts depuis juin peuvent accueillir 650 personnes au total sur 1 000 m2, avec une terrasse qui couvre les deux tiers de la rue que l’entreprise utilisera à partir d’août – date du lancement officiel – pour des concerts. « C’est un espace décontracté, les établissements fonctionnent en synergie : vous pouvez prendre une pizza à Boulangi et vous installer à Vyn ou Shutters pour boire un verre. »