De nouvelles ouvertures d’enseignes montrent que les acteurs du luxe savent se renouveler et rebondir.

C.T.

De grands groupes ou de grandes marques de luxe continuent d’investir à Beyrouth : certains comme Ferragamo (groupe Gédéon) ou Hermès (groupe Galop) agrandissent leur boutique; d’autres à l’image de la joaillière Sylvie Saliba, des chaînes d’horlogerie Cadrans ou Panerai, ouvrent de nouveaux espaces. Sont-ils fous ? Inconscients ? Pas si sûr. Évidemment, la période des fêtes de fin d’année est propice aux achats : celles-ci représentent « 25 % du chiffre d’affaires annuel » d’une marque ou d’une boutique, selon Nicolas Chammas, président de l’Association des commerçants de Beyrouth.

A lire également dans le dossier

Cadrans s’invite à l’ABC Achrafié

Salvatore Ferragamo fait peau neuve

Sylvie Saliba s’implante avenue du Parc

dans ce Dossier