Moins chère à produire qu’une série télévisée, plus libre dans le ton et interactive, la nouvelle web-série sortie fin décembre cumule déjà plus de 40 millions de vues dans la région.

Trois personnages, trois destins croisés pour une même issue : l’exil. Dans une Syrie contemporaine, Bidoun Qayd (“Sans papiers”) relate la trajectoire de trois vies brisées. Ils s’appellent Kareem, Wafiq et Reem. L’un donne des cours privés à Damas, l’autre est colonel dans l’armée syrienne et la dernière est une jeune mère de Deraa ayant perdu son emploi. Tous obligés de quitter leur pays, victimes des dérives d’un régime oppresseur, d’une société rigide où règne népotisme et clientélisme, et des affres du terrorisme. Dans Bidoun Qayd, les trois héros se cro