Carlos Chad, directeur général de Demco Properties

Quelle est l’importance, selon vous, de subventionner les prêts logement ?
À la base, la BDL avait décidé de subventionner les prêts logement afin de faciliter l’accession à la propriété. En l’absence quasi totale d’investissement de la part des expatriés, la clientèle locale est aujourd’hui le principal acteur du marché que ce soit pour le logement, l’immobilier d’entreprise ou les commerces.
Un marché au ralenti affecterait une multitude de professions libérales étroitement liées à ce secteur : ingénieurs, architectes, ouvriers, employés d’usines, concessionnaires de matériaux de construction, promoteurs et autres. Le secteur immobilier a toujours été le meilleur indicateur de la bonne santé de l’économie.

Est-ce que l’arrêt des prêts subventionnés affecterait les ventes ?
Les prêts subventionnés sont importants pour le secteur immobilier, mais ils ne peuvent pas, à eux seuls, paralyser le marché. Ainsi, et malgré la situation actuelle du marché, nous enregistrons un taux de 80 à 90 % d’absorption dans nos projets. En l’absence de prêts subventionnés, nous trouvons des alternatives pour faciliter l’acquisition d’un logement, d’un bureau ou d’un commerce. Nous proposons par exemple le “lease to own” ou le “in-house financing” à nos acquéreurs, pour leur proposer des conditions d’achat alternatives. 
Un autre critère qui réduit no

dans ce Dossier